Type III, Anodisation Dure (HCA)

L’objectif premier de ce procédé est l’obtention d’une couche dure, résistante à l’abrasion.  Elle est obtenu en utilisant un électrolyte d’acide sulfurique à basse température, avec une tension et une densité de courant élevées.

 
  • Description
    •  Plus haut résistance à l'usure par frottement
    • Très bonne isolation électrique, 800V/mil
    • Couche anodique plus épaisse et plus dense que l'anodisation sulfurique, épaisseur total de .002 "-. 004".
    • La couche anodique sera 50% incluse dans le substrat, et 50% au dessus du substrat initial.  Étant donné l’épaisseur totale de la couche, les dimensions de la pièce seront affectées et doit donc être considéré dans la conception.
    • Compatible avec les alliages 5000 à 7000, informez-vous pour les cas particulier.
    • Dureté de la couche anodique jusqu'à 60-70 Rc
    • Couleur naturelle allant du charcoal au bronze foncé dépendant de l’alliage
    • Peut-être coloré noir seulement
    • Recommandé pour les composants en aluminium soumis à une usure extrême ou des environnements corrosifs.
    • Peut être utilisé pour reconstruire une surface usée ou reconstruire une erreur d'usinage à la dimension voulue.
    • Plus dispendieux  que les autres types.
  • Avantages
    •  Résistance à l'usure améliorée
    •  Le revêtement est plus dur que l'acier outil
    •  Non-conducteur
    •  Peut être teint noir
    •  Peut être meulé, poli, ou  alésé.
    •  Peut servir à réparer des surfaces usées sur l'aluminiu
  • Application
    • Vannes
    • Pistons
    • Pièces coulissantes, rails, glissières…
    • Outillages
    • Mécanismes d'articulation
    • Engrenages
    • Cames
    • Rotules
    • Plaques d’isolation